On parle de plus en plus de nos jours, d'enfants qui ont des problèmes pour s'insérer socialement. Dans le meilleur des cas, ceux-ci peuvent manquer de confiance en eux et avoir des difficultés pour se faire des amis. Mais bien souvent, malheureusement le tableau est bien plus noir.

Ces enfants qui ont du mal à s'adapter ou qui sont tout simplement très vulnérables, peuvent subir de véritables harcèlements au sein de l'école, de la part d'autres jeunes. Ils peuvent très vite se trouver isolés et ressentir une grande détresse.

La situation se dégradant rapidement, ces jeunes peuvent être atteints de phobie scolaire, qui se traduisent par des crises d'angoisse, des maux de ventre et des vomissements. Des signes n'ayant pu être détectés par leurs proches, des situations extrêmes aboutissent, avec parfois des passages à l'acte.

Quand faire appel à des professionnels

Quand son propre enfant est submergé par la peur de se rendre à l'école, qui est pourtant le lieu de la sociabilisation et des apprentissages pour tous les jeunes ; il faut être absolument vigilant et sans tarder faire appel à un professionnel. Face aux refus répétés de cet enfant de se rendre à l'école, il faut absolument consulter afin d'avoir un avis médical. Au besoin, ce médecin peut envisager une thérapie biarritz par exemple. Cela afin de comprendre mieux l'origine du problème. Cependant, ce phénomène se règle plus vite chez les petits que chez les collégiens ou les lycéens. Il peut arriver qu'un adolescent se tienne éloigné des bancs du collège ou du lycée durant une année entière. Il ne faut cependant pas renoncer et continuer à garder à l'esprit que le but est de retourner à une scolarité normale.

Les techniques de thérapie adoptées sont l'hypnose, la sophrologie, la PNL qui est une véritable rééducation du cerveau, ainsi que le nettoyage émotionnel à travers l'outil EMDR, afin de neutraliser les peurs et les traumatismes.